Deprecated: Function create_function() is deprecated in /homepages/0/d188024346/htdocs/plugins-dist/textwheel/engine/textwheel.php on line 199

Deprecated: The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls in /homepages/0/d188024346/htdocs/ecrire/public/composer.php on line 957
Opération Prometeo : Quelques mots de plus sur l’arrestation de Natascia à (...) - Non Fides - Base de données anarchistes
Non Fides - Base de données anarchistes

« O gentilshommes, la vie est courte, si nous vivons, nous vivons pour marcher sur la tête des rois. »

Accueil > Liens > Opération Prometeo : Quelques mots de plus sur l’arrestation de Natascia à (...)

Opération Prometeo : Quelques mots de plus sur l’arrestation de Natascia à Bordeaux [MAJ]

vendredi 14 juin 2019

A l’aube du 21 mai, la police française défonce la porte d’entrée de la maison où se trouve Natasha avec son compagnon et l’arrête avec violence. Alors qu’ils l’emmènent à la prison de Bordeaux, et aussi bien son avocate, que ses compagnons, ses amis et sa famille tenteront de contacter toute personne au courant de la situation, nous ne saurons où elle se trouve et qu’elle se porte bien que le 27 mai, soit 6 jours après son arrestation. 6 jours pendant lesquels personne n’a eu de nouvelles d’elle. Ni son compagnon, ni ses amis les plus proches, ni ses parents, ni son avocat à Turin.

Nous avons tout appris des journaux, à savoir que le matin du 21 mai, l’opération Prometeo des ROS [Service antiterroriste des Carabiniers] a été lancée, ce qui a permis au procureur Piero Basilone et au chef du service antiterroriste Alberto Nobili d’arrêter deux compagnons et une compagnonne anarchiste. Robert a été arrêté à Modène, Beppe à Ferrare, Natasha à Bordeaux. Les accusations pour les trois sont « attentats à finalité terroriste » et les faits contestés sont l’envoi de 3 colis explosifs à Roberto Maria Sparagna et Antonio Rinaudo, procureurs de Turin engagés depuis des années dans la répression des anarchistes, et Santi Consolo, ancien directeur du Département de l’administration pénitentiaire, responsable de faire des prisons italiennes de véritables lieux de torture.

Natascia est à la prison de Bordeaux depuis 22 jours. Elle n’a pas le droit aux parloirs, pas même avec ses parents. Son courrier est censuré. L’avocate officielle française qui lui a été attribué, en plus de ne jamais s’être trop intéressé à elle, n’a non seulement pas donné de nouvelles sur elle ni à sa famille ni à ses amis les plus proches, et pas même à son collègue qui assiste Natascia à Turin. Sauf dans un courriel envoyé aujourd’hui dans lequel elle écrit que Nat sera probablement transférée en Italie demain, le 13 juin.

Tout cela ne nous surprend clairement pas, mais cela ne peut certainement que renouveler notre dégoût et notre haine envers les tribunaux, les prisons et tous les appareils répressifs qui les produisent et les remplissent, où qu’ils se trouvent.

Ceux qui souhaitent contribuer financièrement aux frais de justice et à ceux dans la prison (pour cantiner etc.) de Natascia peuvent le faire par virement bancaire en utilisant les données suivantes :

Iban IT89W089461661640100000024400978 (compte au nom de Vanessa Ferrara)
Avec le motif : participation aux frais de justice Natasha

[Traduit de l’italien de Round Robin par Cracher dans la soupe.]


MAJ  : Natascia a été transférée à Rebibbia, son adresse :

Natascia Savio
Casa Circondariale di Roma Rebibbia femminile
Via Bartolo Longo 92
00156 – Roma (Italie)


Voir en ligne : Plus d’infos sur l’Opération Prometeo