Deprecated: Function create_function() is deprecated in /homepages/0/d188024346/htdocs/plugins-dist/textwheel/engine/textwheel.php on line 199

Deprecated: The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls in /homepages/0/d188024346/htdocs/ecrire/public/assembler.php on line 515

Deprecated: Function create_function() is deprecated in /homepages/0/d188024346/htdocs/plugins-dist/textwheel/engine/textwheel.php on line 199
Deux nouvelles brochures chez Ravage Editions - Non Fides - Base de données anarchistes
Non Fides - Base de données anarchistes

« O gentilshommes, la vie est courte, si nous vivons, nous vivons pour marcher sur la tête des rois. »

Accueil > Liens > Deux nouvelles brochures chez Ravage Editions

Deux nouvelles brochures chez Ravage Editions

dimanche 30 juin 2019

La féminisation libère-t-elle les femmes  ?
par Maria Desmers

« Le masculin l’emporte sur le féminin »,
en grammaire du moins, quand il s’agit d’accorder les mots au pluriel, comme on l’a tous appris à l’école. Cette domination du masculin dans la langue est-elle en rapport tellement direct avec la domination masculine dans la vie qu’un rééquilibrage de la balance des genres dans la langue rééquilibrerait la réalité des rapports de genre ? Est-ce à dire que le soleil opprime la lune, que le prisonnier opprime la matonne ? La féminisation du langage remet le masculin à sa place. Certes, mais cette bonne leçon donnée aux terminaisons des adjectifs et aux articles définis et indéfinis, qu’apporte-t-elle à l’émancipation des femmes ? On s’attachera dans ce texte à questionner une des batailles de la guerre des genres telle qu’elle se mène aujourd’hui, de l’intérieur de la gestion étatique jusque dans les milieux à prétentions subversives : le combat pour la féminisation du langage, ou bien, comme la nomment aujourd’hui les autorités linguistiques d’État : la bataille pour imposer l’écriture dite « inclusive » qui se présente comme une solution pratique (dans les deux sens du terme, à la fois concrète et simple à mettre en place, puisqu’il suffirait d’un petit effort pour changer notre manière de parler et les représentations qui vont avec) pour contribuer à la libération des femmes. Vu le caractère contraignant de cette réforme du langage que beaucoup s’imposent et imposent aux autres, et vu l’importance structurelle et structurante du langage pour les humains que nous sommes, on peut donc honnêtement se demander ce qu’apporte la féminisation du langage à l’émancipation des femmes, et s’étonner de ce que cette question se pose si peu, et ne soit quasiment jamais mise en débat.


Religion et modernité, de nouvelles analyses pour de nouveaux enjeux ?
par Aviv Etrebilal

Le dit «  retour du religieux  » est un phénomène planétaire, certainement plus tonitruant que fondamental, mais avec de lourdes conséquences pratiques, comme des vies entières soumises à sa domination, des événements atroces et des quotidiens mutilés. De plus en plus isolée et théologiquement affaiblie à travers les siècles, la religion se fait paradoxalement et conséquemment, plus agressive. Elle fait du bruit, elle fait de la politique, elle se sent en perpétuel danger, elle montre les crocs face au péril, entretient et diffuse son vécu persécutif imaginaire. […] Les temps ont changé. Nous pensions que le rationalisme techno-scientiste avait d’une certaine manière «  remplacé  » la religion dans le domaine de la gestion sociale et politique de la «  vérité   » et de la morale, ce n’était pas entièrement faux, dans certaines parties du monde. Ce n’était pas entièrement vrai non plus, nulle part, en fait. Nous avons imprudemment baissé la garde et pris nos rêves pour des réalités, car il est certainement plus réconfortant de s’imaginer victorieux. Mais les religions avançaient à pas de loup (de loup géant) parallèlement au rationalisme froid et scientifique, qui, quant à lui, avançait avec tambours et trompettes, chacun avec sa propre fulgurance, se complétant pour reconstituer les aspirations et les nouvelles promesses des arrières mondes de la postmodernité, ainsi que pour offrir un peu de chaleur et d’irrationalité aux laissés-pour-compte spirituels du capital et de l’État sous toutes leurs formes, désormais incapables d’assurer à eux-seuls la perspective d’un avenir radieux au nom duquel faire accepter un présent mortifère. [EXTRAIT]


Voir en ligne : Brochures téléchargeables chez Ravage Éditions