Non Fides - Base de données anarchistes

« O gentilshommes, la vie est courte, si nous vivons, nous vivons pour marcher sur la tête des rois. »

Accueil > Liens > Athènes (Grèce) : Informations sur la sentence du cinquième procès contre (...)

Athènes (Grèce) : Informations sur la sentence du cinquième procès contre Lutte Révolutionnaire

mercredi 17 juillet 2019

La condamnation concerne la tentative d’évasion du 21 février 2016 de Pola Roupa (cette dernière, alors en clandestinité et recherchée, a tenté de faire évader Nikos Maziotis de la prison de Korydallos en détournant un hélicoptère), des expropriations de banques (une en Pirée à l’hôpital « Sotiria » et une à la banque nationale Malesina) et la détention d’armes et de matériel explosif.

L’actuelle condamnation du cinquième procès contre Lutte révolutionnaire s’inscrit parfaitement dans la ligne du bureau du procureur. Les membres de Lutte Révolutionnaire Pola Roupa et Nikos Maziotis ont été condamnés pour l’ensemble des faits (tentative de prise de possession de l’hélico, enlèvement, menaces et violences contre le pilote, interruption du transport aérien, expropriation de plusieurs banques, possession d’armes et explosifs, falsification de documents, etc). respectivement à 120 ans, plus 65 ans (pour Pola Roupa), et 37 ans d’emprisonnement, plus 24 ans (pour Nikos Maziotis), avec l’accusation d’ »incitation » à la tentative d’évasion.

Konstantina Athanasopoulou et George Charalambidis ont été condamnés pour leur participation à Lutte révolutionnaire, pour l’expropriation de la Banque nationale de Malesina et pour d’autres accusations (« vol », « falsification de documents » et « détention d’armes » ) respectivement à 60 ans de prison, plus 35 ans et 6 mois, et 58 ans, plus 34 ans et 6 mois.

Les autres accusés ont été acquittés de tous les chefs d’accusation, comme l’avait proposé le Procureur général.

Solidarité avec les compagnons de Lutte révolutionnaire.

[Note : Konstantina Athanasopoulou a été arrêtée avec Pola Roupa le 5 janvier 2017 lors d’une opération antiterroriste, puis relâchée. Dans le même temps, le fils de Pola et Nikos, a également été enlevé par les forces de police, et a été confié à un parent bien après. Pour cette raison Konstantina, Pola et Nikos ont fait une grève de la faim et de la soif.]

[Traduit par Cracher dans la soupe de Insuscettibile di ravvedimento.]